Réglementation des conduits de cheminée : DTU 24.1

DTU 24.1

La norme NF DTU 24.1, plus communément nommé « DTU 24.1 », est le texte de spécification de référence pour tous les travaux qui concerne les cheminées, c’est-à-dire la pose ou construction de conduits de fumée, de raccordements. Une nouvelle version du DTU 24.1, datée de septembre 2020, est sortie le 5 octobre. Cette version annule et remplace la précédente version de février 2006 et ses révisions de 2011 et 2012.

Mais qu’est-ce que la norme NF DTU 24.1 ?

La norme nf dtu 24.1 constitue un cahier des charges de référence pour l’installation des dispositifs de conduits et cheminées. Elle énumère les règles de conception et de réalisation des conduits de fumée, des gaines, des conduits de raccordement et des carneaux de fumée. L’installation du conduit de fumée doit être réalisée conformément au règlement technique et au dtu 24.1. Il convient également à l’évacuation des gaz de combustion et de tous les types d’équipements de combustion, y compris tous les types de chaudières, les poêles, les poêles, les inserts, les fours à foyer ouvert et tous les types de combustibles courants, tels que le gaz naturel, le fioul domestique ou le fioul lourd. Ensuite, elle prend également compte de l’entretien, du nettoyage, du contrôle et de la vérification après l’utilisation d’un feu de cheminée. Le diagnostic initial doit permettre d’évaluer l’état du conduit en place avant son utilisation ou sa réutilisation. Si le conduit n’est plus en état de fonctionnement, une procédure de réparation peut être envisagée. Pour plus d’information cliquez ici joncoux.fr

Les points essentiels de la norme NF DTU 24.1

Les éléments de base de la norme nf dtu 24.1. Cette norme couvre de nombreux aspects de l’installation et de l’entretien des conduits de fumée. La distance de sécurité à respecter entre le conduit de fumée et les matériaux de combustion environnants doivent être respectés. Cette distance est exprimée en millimètres et est déclarée par le fabricant de ces composants. Déterminer par rapport à la paroi extérieure du conduit, la distance est connue en fonction de la résistance thermique de la paroi du conduit et de son grade thermique. Pour les fours à sole ouverte, le diamètre nominal minimum du conduit de fumée à surface circulaire ne doit pas être inférieur à 180 mm, et pour les inserts qui n’utilisent qu’une chambre de four fermée, le diamètre nominal minimum ne doit pas être inférieur à 150 mm. Le tracé de la tuyauterie qui relie l’équipement au conduit de fumée doit être le plus simple possible. L’évacuation des fumées doit se situer au moins à 0,40 m au-dessus du fait du toit et à toute distance inférieure à 8 m. Comme longueur maximale, la connexion ne doit pas dépasser 3 m. Le tuyau de raccordement doit avoir au maximum 2 coudes. Le conduit de raccordement doit permettre l’entretien et le démontage de l’équipement, et rester amovible.

La classification NF DTU 24.1

La norme nf dtu 24.1 est cohérente avec la compilation des normes européennes. La classification des composants est établie selon plusieurs normes. Comme pour la température, en effet, la température des fumées de la cheminée doit être égale ou supérieure à la température des équipements raccordés. Ensuite, il y a la pression composée du fonctionnement en ventilation naturelle, basse pression et haute pression. Le fonctionnement humide et le fonctionnement à sec ont également une capacité anti-condensation. Ensuite, il y a le gaz et le kérosène résistant à la corrosion, le gaz et le kérosène pour le combustible et le bois, et le gaz et le kérosène pour le combustible et le bois et le charbon. De plus, il existe deux types de résistance au feu de cheminée, à savoir la résistance au feu de cheminée et la non-résistance au feu de cheminée.

Pourquoi traite-t-on les eaux usées ?
Injection plastique : commander des moules sur mesure chez un spécialiste en ligne