Manger sainement dans un monde de restauration rapide

restauration

Avec l’épidémie de l’obésité, les français font davantage attention à ce qu’ils consomment. Le « manger sain » devient une véritable tendance alimentaire. Il conquit les restaurants même les fast food à qui on reproche leurs aliments saturés de graisses et de calories. Le concept est simple : offrir une alimentation saine et responsable en restauration rapide. Tour d’horizon sur le fast good ou le « manger sain » dans la restauration rapide.

Le concept de fast good

Le fast good est un concept qui reprend l’idée du fast food : un repas rapide et pas cher. Mais il offre une version éco-responsable de la restauration rapide en faisant l’impasse sur la malbouffe et en proposant à la place un menu sain et équilibré, conçu avec une approche www.norme-haccp.com. Il s’adresse aux pressés qui souhaitent manger vite mais bien. Cela répond à la tendance qui pousse le consommateur à s’intéresser de plus près au contenu de son assiette et à l’origine des aliments.

Frais et naturels, les plats sont issus d’ingrédients triés sur le volet. 100% locavores, ils proviennent à priori de producteurs locaux. Certains fast-food se spécialisent même dans le bio et cultivent leurs légumes eux-mêmes afin de pouvoir proposer un menu au rythme des saisons.

Les classiques du fast good

Manger sain en restauration rapide, c’est avant tout avantager un repas complet et équilibré, même pris sur le pouce. Cela inclut légumes et fruits, protéines, féculents, graisses, sucre et sel en quantité raisonnable. En outre, les acteurs du fast good privilégient en particulier des aliments frais et naturels, entre autres des fruits et légumes de saison, bios ou cueillis à maturité, pour mettre en valeur la qualité originelle des aliments et souligner leurs qualités gustatives. La priorité est aussi donnée aux produits du terroir en vue de participer au développement durable de la région.   

Parmi les classiques du fast good, on peut citer par exemple :

  • Le sandwich sans mayonnaise, fait avec du pain bio ou des céréales et garni avec du beurre aux fruits, des légumes crus ou cuits, de la viande biologique … Riche en vitamines, minéraux et fibres, ce genre de sandwich est un bon substitut d’un repas complet.
  • Les soupes de légumes, servies à chaud ou à froid, sont aussi bonnes pour faire le plein de vitamines, fibres et minéraux.
  • Les salades avec des assaisonnements revisités pour davantage d’équilibre : plus de vinaigres fruités mais moins d’huile, du citron, des herbes aromatiques, etc.
  • Les fruits servis sous forme de boisson ou à croquer, pour plus de fraîcheur et de légèreté.
  • Les smoothies de fruits avec de la glace ou du lait, ou encore les smoothies salés à base de concombre, de tomate et de poivron, sont également de véritables sources de nutriments et vitamines.

Les avantages pour le consommateur

Le fast good, que l’on appelle aussi « fast casual », a l’avantage de proposer un meilleur rapport qualité/prix. Il est apprécié pour son accessibilité et sa rapidité tout en étant capable de respecter la qualité originelle des produits. Qualifié de cuisine haut de gamme, il allie rapidité, qualité et création. Il emprunte à la fois les privilèges de la restauration rapide et le confort et la convivialité du service à table. De plus, il permet la personnalisation des menus en les adaptant selon les régimes alimentaires. Que vous soyez végan ou carniste, que vous ayez une intolérance pour tel ou tel aliment, vous trouverez toujours dans un fast good un plat qui vous ressemble. Voilà de quoi se régaler sans se culpabiliser.

Autre avantage du fast good : c’est une approche culinaire responsable, donc très éco-friendly. La plupart des restaurants de ce type adoptent une approche zéro déchet. Pas de couvert, de paille ou de gobelet en plastique ni dans la cuisine ni dans la salle à manger. Les contenants sont 100%  écologiques : pailles en bambou réutilisable, emballages en carton recyclable, gobelets biodégradables, etc. Et si vous amenez votre propre contenant, vous pourrez obtenir une réduction. En tout cas, c’est ce que font certains restaurateurs, si d’autres cherchent à minimiser le gaspillage alimentaire en écoulant les invendus du jour à prix réduit ou en les donnant aux personnes dans le besoin.

Les avantages pour le restaurateur

Du point de vue du restaurateur, migrer de fast food à fast good se révèle avantageux. Ce nouveau modèle de business est parfait pour réduire la masse salariale et ainsi libère des fonds à investir dans d’autres postes plus importants. Il peut, par exemple, dépenser un peu plus dans des ingrédients de qualité afin d’offrir des options authentiques et nourrissantes. Aussi, une charge sociale réduite permet de s’investir davantage dans un plan marketing plus efficace qui s’avère être la clé du succès dans ce nouveau marché porteur mais hyper compétitif. Il est évident que pour se faire de la place, il faut soigner son image en ne lésinant sur aucun détail : uniforme, décoration, mobilier, packaging …

Air comprimé industriel : trouver un spécialiste en ligne
Infogérance et externalisation informatique : guide en ligne