Quand faut-il remplacer les filtres CTA ?

filtres CTA

Le maintien d’une excellente qualité d’air est un processus devant être réalisé pour garantir le bienêtre des occupants d’un bâtiment, ce qui a conduit à la conception de systèmes autonomes passifs. Assurant une panoplie de fonctions, les Centrales de Traitement d’Air (CTA) sont constitués d’une batterie, un condensateur, un ventilateur et un filtre à air dont le rôle principal est de limiter la propagation de particules potentiellement nocives. Le piégeage de ces dernières aux niveaux du filtre cta accélère notamment sa dégradation suite à l’encrassement, et celui-ci doit-être remplacé à une fréquence régulière pour garder un air sain.

Filtres CTA : changer selon la règlementation

Le contrôle périodique des équipements responsables de la purification de l’air ambiant s’inscrit au sein d’une règlementation devant être respectée par les chefs d’établissement. En effet, ces derniers sont directement tenus par la loi d’assurer constamment la vérification des installations permettant d’aérer les espaces. Dans le cas des CTA, l’inspection est effectuée sur une base annuelle pour suivre l’état des éléments de l’appareil, et l’opérateur porte surtout une attention particulière sur le filtre cta en termes de conformité. Un dispositif équipé de mailles performantes (F7 à F9) demande généralement un entretien fréquent durant l’année, et celles-ci sont remplacées après 12 mois de service. Il faut également noter que certains filtres CTA peuvent être régénérés lorsqu’ils sont endommagés, encrassé ou usés. Le changement de filtre demeurant un investissement financier conséquent pour de nombreuses entreprises, la remise en état de ces composants via décontamination par UV représente alors une alternative profitable par rapport au remplacement. Les intéressés peuvent d’ailleurs lire la suite de cette information sur des sites spécialisés pour pérenniser le fonctionnement de leur installation, et prévenir les pannes.

Un remplacement de filtre en fonction de l’environnement

Les changements d’un filtre cta dépend de la sévérité de la pollution existante causée par différents facteurs en mesures d’exacerber la détérioration de ses performances. En outre, la fréquence de renouvellement des filtres est principalement déterminée à partir :

  • De l’environnement dans lequel le bâtiment se localise et la nature des activités dans ses locaux
  • L’orientation des entrées d’air
  • Le mode d’utilisation du dispositif et sa durée de fonctionnement

Par exemple, des CTA situées dans une zone urbanisée et destinées à un usage dans un domaine industriel, scolaire ou médical requièrent un changement de filtre plusieurs fois par an afin de délivrer une bonne qualité d’air. De ce fait, les filtres interagissant fréquemment avec des molécules toxiques imposent un changement tous les 6 mois pour réduire les risques de contamination. De même, les filtres d’entrée de gamme avec une efficacité limitée doivent être changés 4 fois par an en moyenne en complément d’une analyse bactériologique pour les milieux de travail avec des exigences d’hygiène relativement élevées.

Les substitutions sans planning

Les changements de filtre des CTA sans établir un calendrier reste possible en effectuant une demande auprès d’un professionnel. En occurrence, ce dernier fourni un carnet d’entretien indiquant les dates de changement optimales pour changer le filtre cta ou les préfiltres (G3, G4 et G5) après son intervention, et le commanditaire est tenu de suivre. Par ailleurs, les filtres ont une longévité significativement supérieure aux préfiltres qui doivent être changés tous les mois.

Comment choisir le bon logiciel de modélisation 3D ?
Quels sont les avantages d’un rafraîchisseur d’air ?