L’histoire de la manufacture en France

Etant un établissement industriel, la manufacture admet comme synonyme : usine ou fabrique. En outre, elle se traduit aussi par l’action de fabriquer quelques produits relatifs à l’artisanat ou à l’industrie. Par la suite, traverser les temps passés permet de réveler son histoire en France. 

Le début de la manufacture en France

Ce début se répère au temps de Jean-Baptiste Colbert. Cet homme, né le 29 août 1619 à Reims possède de petits ateliers à domicile et s’intéresse au commerce. L’écoulement de ses marchandises est pris en charge par de gros entrepreneurs-marchands. Dans la seconde moitié du règne de Louis XIV, la prospérité industrielle s’avère en décadence. En conséquence, les subventions cessent et, c’est bel et bien cette situation catastrophique qui engendre la fermeture de nombreuses entreprises. De telle situation paraissant analogue se constate dans d’autres pays en dehors de la France. L’état français fait tout le nécessaire pour inciter les étrangers à s’intéresser à l’immigration. On leur propose toutes sortes de privilèges afin de les attirer à l’opération. Dès déjà 1713,  l’industrie française commence à prendre son essor. De 1741 à 1756 alors, des entreprises s’avèrent mises sur pieds dont celles pour la fabrication de draps, de cuir, d’amidon, de verre, et encore de tant d’autres. En outre, l’Etat y implante des manufactures d’armes, celles de porcelaine, des industries métallurgiques. Du vivant du roi, 1902 entreprises furent enregistrées.

L’évolution en nombre des manufactures

En 1748, on met au point la manufacture de Vincenne dirigée par Madame Gravant. Une vingtaine de filles travaillent dans la « fleurisserie ». Toutefois, en 1743, on les écarte de  leur travail. Et Sèvre présente 200 employés, ne serait-ce tous que des employés de sexe masculin. Plus le nombre s’accroît, plus on le soumet au roi par l’intermédiaire des rapports dressés minutieusement. Ainsi, on parvient à en rescenser 2000 ouvriers en 1765. Dix ans plus tard, le nombre atteint 12000. Concernant le nombre des métiers, cela passe de 397 à 1454 dans ce même espace de temps. La manufacture commence à être reconnue sur la scène internationale à partir de 1800 à 1847. C’est Alexandre Brongniart, nommé par Claude Berthollet, qui l’estime aux yeux de tous.  En1875, l’Etat français déplace la manufacture dans des bâtiments en bordure de Saint-Cloud.

Les conséquences de la création des manufuctures en France

Par son évolution, l’histoire de la manufacture continue son galop au point d’engendrer la révolution industrielle. D’abord, cette dernière s’avère un phénomène qui fait jour en Angleterre au 18 ème siècle. Elle poursuit sa route en Europe le siècle suivant, et voilà qu’elle fait son apparition en France. Ce sont les progrès techniques dans divers domaines qui l’appuient au point d’y mentionner un grand tournant sur plusieurs domaines ,   notamment le domaine économique. Pour ainsi, on peut en démontrer par son classement. Etant la 6ème puissance modiale en 2018, elle est le 7e pays pour ses exportations. Par sa  forte expansion economique, la France est bien connue par le monde industriel de 1945 à 1973.  L’économiste français, Jean Fourastié, lui a couronné le nom de «Trente Glorieuses » Ce fait ne s’acquiert pas facilement, vu que ce sont les produits des différentes manufactures travaillant au fil des temps dans divers secteurs qui se sont avérés responsables de cela.

Quelles sont les innovations dans la manufacture ?